Herman BRAUN-VEGA
Artiste peintre (1933-2019)
38/278
Accueil / Albums / Presse /

Herman Braun-Vega, peintre du dialogue

20130823_SudOuest_Rochefort.jpg Ouest FranceMiniaturesAcadémie de DijonOuest FranceMiniaturesAcadémie de DijonOuest FranceMiniaturesAcadémie de DijonOuest FranceMiniaturesAcadémie de DijonOuest FranceMiniaturesAcadémie de DijonOuest FranceMiniaturesAcadémie de Dijon

Herman Braun-Vega, peintre du dialogue

MÉDIATHÈQUE - Invité en 1998, le peintre revient pour un mois, avec ses toiles qui interrogent l'art et l'homme. Vernissage ce soir

Par Kharinne CHAROV, 23 août 2013, www.sudouest.fr

Picasso, Vélazquez, Gauguin, Rembrandt, sans oublier Cézanne, Manet et Goya vous accueilleront à la médiathèque dès aujourd'hui et jusqu'au 28 septembre. Ce n'est pas une plaisanterie même si Herman Braun-Vega, artiste invité de cette fin d'été, n'est pas ennemi de l'humour.

Dans l'exposition rétrospective qui lui est consacrée, cet artiste péruvien, déjà venu ici en 1998, éblouit de ses toiles colorées qui entrent en écho avec l'histoire de la peinture et les grands maîtres, qu'il appelle "mes ancêtres".

Métissage et syncrétisme

Avec ses œuvres peintes à l'acrylique et enrichies souvent de transfert d'images et de pages de journaux, ou encore ses dessins avec des collages, le peintre qui vit à Paris, raconte son histoire. Mais aussi celle de la peinture, de l'humanité, jusqu'à l'actualité.

"Ma démarche est très simple : je suis métis, de mère péruvienne métisse et protestante et de père austro-hongrois et juif. Enfant, je me suis toujours senti marginalisé, c'est pourquoi j'explore le dialogue à travers la peinture". Ainsi ses toiles jettent toujours des ponts entre les continents, les peuples, les époques au nom du syncrétisme et de la diversité. Pour autant, Herman Braun-Vega qui manie la gaîté par la couleur, et la gravité par les sujets de ses toiles, tient à mettre l'art à la portée de tous. Sans céder à la facilité, bien au contraire.

"D'abord,je construis et j'équilibre les structures et les couleurs. L'anecdote que je raconte - Picasso qui réalise une danse pré-inca au son d'une flûte de pan ou "Le déjeuner sur l'herbe" de Manet transféré à Central Park - ne doit pas être évidente. Car chacun doit regarder un tableau avec sa mémoire pour créer un vrai questionnement et parvenir à la partie grave de ma peinture", explique ce pédagogue né. Toujours en prise avec le réel et l'actualité souvent violente car "un artiste ne doit surtout pas rester dans sa tout d'ivoire", Braun-Vega délivre l'air de rien, un message éminemment politique.

Voilà pourquoi ce grand nom de la peinture qui expose dans le monde entier, assistera au vernissage de son exposition ce soir dès 18 heures, en toute simplicité.

Auteur
Kharinne CHAROV
Albums
Visites
222